Les traumatismes


L'exposition répétée à des bruits très forts, augmente le risque de surdité.


Le bruit et l'audition :

L'exposition aux sons forts peut endommager les cellules sensorielles de l'audition situées dans la cochlée (oreille interne). Un traumatisme sonore peut donc entraîner une déficience auditive de perception irréversible, affectant surtout les sons aigues, et souvent associée à des acouphènes ou une hyperacousie. Les 2 principaux facteurs traumatiques sont le niveau du bruit et la durée d'exposition. Suite à une exposition prolongée à des niveaux sonores élevés, une légère baisse d'audition souvent accompagnée d'acouphènes peut se faire ressentir. Ce phénomène, souvent fugace, est un symptôme de fatigue auditive et peut devenir permanant. Il doit donc être perçu comme un signal d'alerte. La règlementation française du travaille fixe à 8h le temps d'exposition limite pour un niveau sonore moyen de 85 dB(A) (déciBells normalisés). Au-delà, le travailleur doit pouvoir se protéger par la mise à disposition de protections auditives. Leur port est rendu obligatoire au-delà de 90 dB(A).

audioprothésiste

Certains loisirs comme le tir, la chasse ou la musique peuvent également être à l'origine de traumatismes sonores. Le danger de la musique est particulièrement sournois, car la nocivité est masquée par le plaisir de l’écoute. En réalité le risque auditif est indépendant de la qualité du son, du plaisir de l’écoute ou de la qualité de l’amplification, il résulte uniquement de la quantité d'énergie reçue par l'oreille, c’est à dire du produit du niveau sonore par la durée d’exposition.

D'une manière générale, pour ne pas courir de risque, la durée d'exposition maximum doit être divisée par 2 à chaque fois que le niveau sonore augmente de 3 dB, c'est à dire :

  • 8h d'exposition pour 85 dB(A)
  • 4h pour 88 dB(A)
  • 4h pour 88 dB(A)
  • 2h pour 91 dB(A)
  • 1h pour 94 dB(A)
  • 1/2h pour 97 dB(A)
  • 1/4h pour 100 dB(A)
  • etc,...

Selon la législation actuelle, les baladeurs sont limités à un niveau maximum de 100 dB(A) et les discothèques et salles de concerts à 105 dB(A)... amusez-vous à calculer la durée d'exposition maximum !